Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : ile de Noirmoutier Triathlon
  • ile de Noirmoutier Triathlon
  • : Tout sur le club de triathlon de Noirmoutier,association,club triathlon situé sur l ile de Noirmoutier, club formateur 1ere étoile, organisation du triathlon de Noirmoutier et du run and bike de l epine sur l ile de noirmoutier et du trail de Barbatre sur l'ile de Noirmoutier situe en vendée, son éducateur est laurent TOUZOT , BEESAN & BF4
  • Contact

Contact Club

091203-_Ecoles_Tr_1_etoile_2010.jpg
06.62.32.20.61

  LAURENT TOUZOT

(CTD85 / BEESAN / BF4/ enf1)

carte visite laurent toouzot sport

MMA PASCAL MOREAU PARTENAIRE NOIRMOUTIER TRIATHLON

 

 
Organisations 2018
070327084348424616

TRIATHLON LE 10 JUIN 2018

DISTANCES AVENIRS / S / M

 

LA COURSE DE BARBATRE

LE AOUT 2018

DISTANCES : AVENIRS  / 7KM  / 21KM

 

images

 
 
laurent jardinier 2013 

 

 

 


     

Partenaires club

PARTENAIRES PRIVES

  • MMA NOIRMOUTIER
  • GARAGE DE L ILE
  • CA NOIRMOUTIER
  • GAUTIER CARRE
  • ARCHITECT'ILE
  • REFUGE DU PECHEUR
  • PORT DE L'HERBEAUDIERE
  • AGENCE NOIRMOUTRINE
  • OPTICIENS MUTUALISTES
  • INTERMARCHE
  • LES PETITS CAGNIOTES
  • ROBARD
  • CAVAC

PARTENAIRES INSTITUTIONNELS

  • CONSEILGENERAL
  • CDC DE NOIRMOUTIER
  • COMMUNE DE NOIRMOUTIER
  • COMMUNE DE L EPINE
  • COMMUNDE DE LA GUERINIERE
  • COMMUNE DE BARBATRE

 

23 septembre 2017 6 23 /09 /septembre /2017 21:37
 

Apprenez enfin à courir :

N°1 : L’Appui en plante de pied

Il est impératif de remplacer l’appui talon par un appui en plante de pied.

Avec l’appui en plante de pied vous oubliez le talon ! En effet il faut utiliser les 2/3 avant du pied pour amortir l’impact de la foulée.
Pour vous donner une image, c’est comme de courir sur la pointe des pieds !

Appui plante course à pieds
En réalité, vous n’allez pas vraiment courir sur la pointe des pieds, il faut simplement avoir l’intention d’amortir en premier lieu avec l’avant du pied (et non pas avec le talon).
Le talon vient toucher très légèrement le sol dans un second temps, ce contact est très subtil et peut devenir facultatif quand on est à l’aise.

C’est comme de courir en suspension, ce type d’appui extrêmement efficace est utilisé par les sprinters ! L’appui en plante de pied est intéressant car il sollicite l’ensemble du système musculo-squelettique de manière très dynamique.

Il permet d’utiliser un amortisseur naturel : Le tendon d’Achille

Le tendon d’Achille est le plus volumineux et le plus long tendon du corps humain, il fait la jonction entre votre talon et votre mollet. Ce tendon est sollicité lorsque vous décollez les talons du sol, c’est aussi le principal amortisseur lors d’une course en plante de pied.

Tendon d'achille
Il nous permet aussi d’emmagasiner de l’énergie lors du poser du pied pour ensuite la restituer lors de la propulsion. Cela nous permet d’économiser 50 % de coût métabolique lorsque nous courons et soulage grandement les articulations !

Lors de vos séances de footing, essayez progressivement de passer sur les 2/3 avant de vos pieds, réduisez l’impact du talon au sol et gardez une légère flexion de jambe lors de vos appuis.
Vous devez avoir l’intention de courir en vous laissant légèrement tomber vers l’avant.

Attention l’appui en plante de pied fait énormément travailler vos mollets, commencez petit à petit pour habituer votre corps progressivement.
Débutez par 5 min et augmentez progressivement (10, 15, 20…),

N°2 : Pensez à vous grandir

Lorsque vous courez vous devez avoir l’intention de vous grandir comme si un fil attaché à votre crâne vous tirait vers le haut.
Soyez fier et bombez le torse, utilisez activement vos bras d’avant en arrière sur un même plan pour mieux vous équilibrer.

Il vous sera plus facile de respirer dans cette position.

N°3 : Légèreté et fluidité

« Adoptez le style félin »

Eh oui, vous devez vous prendre pour un félin. 🙂 La légèreté et la fluidité de votre course est très importante.

Pour cela, efforcez-vous à faire le moins de bruit possible quand vous posez le pied au sol, car :
Bruit = Choc = Traumatisme

Le Barefoot Running : courir comme nos ancêtres

Selon vous est-ce que nos ancêtres portaient des chaussures ? Non, des petites sandales tout au plus !
Le Barefoot Running (ou course minimaliste) signifie simplement courir pieds nus.

Barefoot running

« Mais ça doit faire mal aux pieds ce truc »

La course minimaliste peut se pratiquer avec des chaussures spéciales (chaussures minimalistes) qui possèdent une semelle très fine (pas d’amorti) et agit comme une seconde peau pour vos pieds. Elles sont très pratiques pour protéger vos pieds des petits débris.

Chaussures minimalistes

(Voici celles que j’utilise : Vibram FiveFingers® Signa M0201 Noir Homme)

Le barefoot se pratique préférentiellement sur des sols naturels car nos pieds ne sont pas conçus pour les sols durs (béton, macadam…). Il est très agréable de le pratiquer en forêt ou bien dans les parcs de nos villes.

Ce qui est intéressant dans la course minimaliste c’est justement l’absence de couche amortissante sous la chaussure.
Cela vous oblige à passer sur un appui en plante de pieds pour utiliser votre amorti naturel : le tendon d’Achille.
N’essayez même pas de courir avec le talon, vous allez comprendre votre douleur…

Quand on commence le Barefoot Running, on comprend très vite l’absurdité et l’inefficacité de nos chaussures modernes !
Attention, il n’est pas obligatoire d’avoir des chaussures minimalistes pour courir en plante de pieds. Cela peut se faire avec des chaussures traditionnelles, mais ne vous arrêtez pas là, enlevez-les.
L’essayer c’est l’adopter !

Appui plante de pieds

Personnellement, je trouve qu’il n’y a rien de plus jouissif que le contact direct du sol sous un pied nu. Je pratique régulièrement le barefoot running et je peux vous dire que je n’ai jamais senti de pareilles sensations de plaisir et de vitesse !
Il faut bien sûr une petite période d’adaptation le temps que votre pied se renforce, mais cela en vaut le coup !
Commencez par de petites courses très brèves et augmentez progressivement.

La première fois que j’ai pratiqué le barefoot avec un ami, nous étions tellement enthousiastes que nous sommes restés plus d’1h à enchaîner footing et sprints.
Résultat : je n’arrivais plus à marcher pendant 3 jours ! Mais je ne regrette pas l’expérience 🙂

 

Course à pied : faites-vous cette erreur ?

Dans cet article nous allons parler de course à pied, de footing, de jogging ou encore de running.
Selon une étude de la fédération française d’athlétisme parue en 2014, vous seriez plus de 8,5 millions à user vos chaussures sur le bitume (soit 19% de la population), des chiffres en constante hausse.
Une chose est sûre : les français adorent courir !

Vous aussi vous avez pris la décision de reprendre la course à pied pour retrouver la forme ? C’est une très bonne initiative car ses bienfaits sur notre santé ne sont plus à démontrer.

Cependant, contrairement à ce que vous pourriez croire, courir n’est pas quelque chose d’acquis.
Tout comme le vélo, le judo ou la musculation, la course à pied nécessite un apprentissage technique indispensable pour progresser efficacement et en toute sécurité !

Lorsque je me balade en ville il m’arrive fréquemment de regarder des joggers amateurs en pleine action et ce que je vois me fait très souvent froid dans le dos.
Là encore, beaucoup de gens sont victimes de la désinformation et j’en suis arrivé à cette conclusion :

Presque personne ne sait courir !

Le but de cet article est de remettre les points sur les « i ».
Je vais vous montrer les erreurs les plus courantes en course à pied.
Pour ensuite partager avec vous les techniques indispensables à connaître pour se préserver des blessures et pour une efficacité optimale de vos foulées !

L’erreur la plus courante en course à pied :

Le plus gros défaut technique à corriger est la course en « appui talon ».
En effet la majorité des personnes courent avec ce type d’appui.

C’est une attaque du sol avec le talon du pied, suivie d’un déroulement progressif de la plante qui va se finir par une impulsion pour effectuer une nouvelle foulée et ainsi de suite.
Il y a de grandes chances que cela ne vous choque pas et je suis sûr que c’est le type d’appui que vous utilisez.

Appui talon course à pieds

Vous devez impérativement savoir que cette façon de courir est totalement contre-nature pour l’homme et va générer de nombreux problèmes…

Les conséquences de « L’appui talon » :

Le problème lors de l’attaque du pied par le talon est qu’il n’y a aucun amorti du choc.
Ce choc est amplifié par le verrouillage des articulations, la jambe se retrouvant tendue lors du contact avec le sol.

L’onde de choc n’est pas absorbée et va donc se propager dans tout le corps en partant du talon vers le tibia, le genou, la hanche, le dos pour finir sa course au sommet de notre crâne.
Chaque appui talon va provoquer des micro-traumatismes sur l’ensemble de vos articulations.

Appui talon

Cela n’est pas très grave sur le court terme mais sur le long terme ces mauvaises habitudes peuvent générer de sérieux problèmes comme les tendinites, problèmes de dos, douleurs musculaires et articulaires, inflammations etc.

C’est simple, quand vous allez courir une trentaine de minutes, vous effectuez plusieurs milliers de foulées. Ce sont donc plusieurs milliers de micro-traumatismes que vous infligez à votre corps lorsque vous adoptez une mauvaise technique de course !

Pourquoi court-on en appui talon ?

Courir sur des sols non naturels

L’homme a recouvert les sentiers de terre et notre douce herbe par du bitume, des routes et des pavés.
Ces sols ne sont pas adaptés à la course à pied et c’est pourquoi nous avons créé la chaussure de sport qui était censée nous protéger de la dureté du sol.

Certains ont découvert un nouveau marché et surfent sur cette tendance…

Les grands fabricants de chaussures

Eh oui, s’il y a bien des personnes qui se font du fric sur le dos des consommateurs non avertis, ce sont les fabricants de chaussures.
Qui n’aurait pas envie d’acheter les dernières baskets high tech à la mode avec talons ultra amortissants, mais est-ce vraiment utile ?

Les fabricants basent leur business sur la promotion de l’amorti de leurs chaussures. Dans leurs publicités, les grandes marques de sport vous vendent littéralement l’appui talon pour justifier l’utilité de leur chaussure.
Les consommateurs s’empresseront d’imiter ce qu’ils ont vu dans ces mêmes pubs, c’est une aberration !

Quelques exemples d’appuis talon dans les publicités (Adidas et Nike) :

adidas appui talon

publicité Nike talon

Si l’on réapprenait enfin à courir correctement, leurs chaussures hors de prix deviendraient obsolètes et cela pour votre plus grand bien.
Oublions tout cela, je vais vous apprendre la véritable technique de course à pied.

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost 0
Published by lauvines
commenter cet article

commentaires